Précédemment à la galerie
28.05.2009 - 31.07.2009

Marc Turlan | « RE USE - I DO » | Project room 

Vues d'exposition

Le travail de Marc Turlan est le prolongement d’une recherche engagée depuis 2007 et présentée à la Villa Noailles de Hyères dans son exposition « Manque » puis « Manque 2 » à la Galerie des Galeries Lafayette dans le cadre de « Hyères encore »

L’artiste utilise ici des magazines et les transforme en sculptures. Catalogues d’images en deux dimensions, il révèle leur caractère d’objets en trois dimensions par différentes interventions. Découpes en profondeur au cutter, fins entrelacs dessinés, excroissances de billes d’acier, masques blancs en résine sur les visages…


Si par ces interventions, les magazines réutilisés prennent une autre vie, il s’agit d’une « toute autre vie » dans laquelle leur rôle immédiat de promotion de produits de consommation est relégué à l’arrière plan pour privilégier la vision d’un monde étrange.


Pour la série présentée dans la galerie d’Anne de Villepoix, Marc Turlan a choisi les yeux comme fil conducteur. Ils se montrent, ils prennent toute la place, ils mangent les visages, ils regardent.


Marc Turlan a exposé au centre d’art de la Valette du Var, le Moulin en 2008. Son exposition « Dès lors tout reste à faire » mettait en scène des processus de fabrication de pierres recouvertes de latex. Les pierres perdaient ainsi leur caractère « naturel » pour devenir des objets lisses, presque soyeux et inquiétants. Toujours en 2008, Christian Lacroix lui a donné carte blanche pour son exposition d’Arles et offert une salle du musée Réattu. Différents travaux, des pierres, des tapis de caoutchouc, une vidéo reprenaient un seul mot, gravé, extrudé : merci.


Le travail de Marc Turlan va « voir derrière » ce que l’on nous présente comme le monde réel, avec patience, voire obstination. S’il y a message, c’est au visiteur de le construire. Le travail n’est ni démonstratif ni littéral. Il décale le réel et le réel décalé en tension, revient au désir.